Port Camargue

Météo

Inchassable par mer agitée, elle peut l’être par mer peu agitée si les jours précédents le vent était faible et qu’il n’y a pas eut de grosses pluies, l’influence du Rhône (à l’est) et du Vidourle (à l’ouest) se faisant alors sentir. Le risque ici c’est la visi. Si après plusieurs jours de beau temps sans vent ou au régime des brises cette dernière peut être très supérieure à 10m, elle peut se dégrader rapidement après un coup de vent.(il faut attendre ensuite 5 jours avant d’y voir de nouveau clair). D’une manière générale ne pas s’attendre à une visi > 5m

Accès

Il y a un parking tous près de la plage, pour y arriver, prendre à l’entrée du grau du roi la direction port Camargue puis ensuite au rond point de port Camargue, plages sud.

En bateau

Il y a une cale de mise à l’eau à port Camargue, que je n’ai pas utilisée depuis 2 ans mais qui était pratique et gratuite, en tous les cas hors saison.

Autorisation

La pêche à la ligne et sous marine sont interdite en juillet et août durant les heures de surveillance de baignades, soit entre 9h et 19h je crois. Les pêcheurs et les touristes au trident ne se gênent pas trop mais nous il vaut mieux que nous respections ces horaires.

Description

port camargue Le départ à la palme se fait d’une des 5 digues de la plage au choix, pour faire les 4 plus petites digues il faut compter au minimum 3h.
La technique, l’indachon et quelque fois l’agachienne, il faut privilégier la discrétion, avancer très lentement collé le plus possible à la digue et puis de temps en temps descendre (attention d’être bien plombé il y a entre 2 et 3.5m de fond !! sur les 2 digues opposés où l’on trouve les points les plus profonds on peut descendre entre 5 et 6 maxi) se poster à l’agachon au ras du sable, normalement les loups, sars et daurades arrivent vite.
Si les pointes ont pas mal de passage (loups, daurades, mulets) il ne faut pas négliger les petits fonds, il y a souvent des loups d’1 à 2kg parfois même 5kg dans moins d’1m d’eau qui chassent les crabes dans les rochers, de même pour les daurades.
De temps en temps on peut s’éloigner des digues, en particulier si vous rencontrez des banc d’allaches (grosses sardines), suivez les, les loups ne sont jamais loin…les liches non plus d’ailleurs.
En face des pointes à 10 – 20 mètres il y a au fonds des moulières, les agachons dessus sont souvent payant pour de plus gros loups ou daurades, mais là rien pour se cacher ou se tenir (3.5 à 5m) de fond.
En allant d’une digue à l’autre vous pouvez rencontrer une moulière, quelquefois une petite « épave » (une tôle, un rocher, une moto…) ces coins qui changent d’une année sur l’autre sont toujours bon pour les loups et les daurades, j’y ai vu une fois un banc d’une quinzaine de sars tous entre 1kg et 1.5kg alors que sur les digues les sars dépassant les 500gr sont rares ( à part la grande digue de l’Espiguette).
Sinon il y a pas mal de mostelles mais il faut les tirer quand elles sont belles et éviter d’en faire plus d’une ou 2 sur la même digue même remarque pour les rascasses et les sars, ces derniers dépassent rarement les 500g; les vieilles même celles qui sont jolies, mieux vaut les laisser, le renouvellement sur ces zones sableuses où les poissons se concentrent sur les digues est assez lent.
En fait on voit pas mal d’espèces mostelles, vieilles, rascasses, rougets, sars et surtout loups, daurades et mulets, le mieux étant de se concentrer sur ces 3 dernières espèces qui sont des poissons de passage.
De temps en temps on peut également voir des marbrés, des maqueraux, des sérioles des bonites et des liches, les pêcheurs à la traîne en prennent des grosses entre 2 et 5m de fond en traînant devant les plages et les digues, pour ma part je n’en ai jamais vu sous l’eau de plus d’1 kg et encore assez rarement.
Pour les amateurs il y a de nombreux congres dans les digues.
Les seiches viennent également en grand nombre au printemps.

En bateau prospectez les pointes puis rechercher les épaves, rochers…difficiles à trouver mais lorsqu’on les trouve la récompense est là !
Vous pouvez également pousser vers les digues de la grande motte (celles du grau du roi sont interdites ou en tous les cas l’étaient il y a 5 ans quand je me suis renseigné) voir celles de Canon et Pallavas, puis de là les Aresquiers, mais là c’est une autre histoire.
template joomlatemplate joomla gratuit
2017  Spearboy   globbers joomla templates