La calanque de Sormiou

Publié le samedi 17 novembre 2007 15:17

Météo

Sormiou est un excellent site pour les chasseurs débutants et réserve des coins intéressants pour les chasseursSormiou confirmés. L’orientation de la calanque est NW/SE la rend praticable par pratiquement tous type de vent avec une quasi absence de houle dans sa première moitié, il faudra juste s’assurer de quelques forces en cas de fort mistral pour palmer au retour. Loin vers la sortie la mer sera forte et formée par gros temps.

Accès

Quand vous traverserez la forêt par la petite route qui serpente dans le massif de calcaire, que la pente se fera plus abrupte, que vous serez plaqué contre le dossier de siège de voiture, que votre titine grimacera sous les efforts, et que d’un coup vous n’apercevrez que le ciel dans le pare brise s’est que c’est bientôt le début de l’enchantement. Là au moment même où la voiture finira de rugir vous serez en haut du paradis…
Garer votre voiture en surplomb de la plage. Vous descendrez tranquillement à travers les cabanons pour démarrer la sortie.

Description

La plage de sable fin se prolonge sous l’eau une centaine de mètre avant d’atteindre l’herbier de posidonie, en partie clairsemé par les mouillages répétitifs des bateaux en été. Sur le fond de sable entre 0 et 7 m de profondeur vous pourrez à loisir rechercher tous les poissons plats nombreux aux bonnes périodes. Vous apercevrez quelques blanquettes furtives, des mulets et des saupes goulues. Au centre de la calanque par petits fonds de 1 à 3 m fait de sable et de restes d’herbier, vous pourrez toujours surprendre tôt le matin de jolis sars dans leur sommeil. Discrétion absolue nécessaire. Ensuite vous avez plusieurs options, soit aller falaise main gauche (c’est mieux pour les droitiers ?) soit falaise main droite. A gauche ne vous attardez pas sur la petite digue du port, foncez sur les premiers blocs à deux cents mètres du bord, ils sont posés sur 5!
à 12 m au début de la calanque. La pêche à trou peut réserver de vraies surprises : on retrouve encore de jolis roucaous noirs, labres, vieilles, congres, avec parfois entre les blocs et l’herbier de beaux rougets. L’enculette, l’indienne, ou la grandienne seront des techniques à mettre en œuvre tant la géographie s’y prête, malheuresement vous aurez aussi souvent le soleil dans les yeux le matin. Alors vous pouvez aussi alterner avec des agachons sur l’herbier à 12-14m. Les pêches miraculeuses de dorades dans la calanque ont déjà été relatées dans les colonnes du forum mais restent bien sûr des événements extraordinaires réservés aux plus chanceux.
Au moment ou la calanque s’évase franchement vous êtes sur des fonds de 17-18m, faites attention : il y a souvent un filet posé ou fixé à la falaise qui traverse pratiquement d’un bout à l’autre la calanque. C’est par là que les chasseurs confirmés pourront se faire plaisir. A peine un peu plus loin d’une grande échancrure sur la falaise vous avez une remontée : le sec de la loude, juste, dans son prolongement vers le sud avec son tombant et des jolis pierres.
A falaise main droite, le départ est très monotone, juste quelques pierres sont posées là mais ne présentent pas vraiment d’intérêt. Après une grande faille vous pouvez découvrir la grotte des capelans et aller jusqu’au bec de Sormiou, ou la chasse en falaise peut séduire quelques uns. Les choses sérieuses peuvent débuter ici : avec de gros sars en falaise, les chapons sur les bonnes pierres. En été il y a du passage de liche et en hiver des loups. A cet endroit là, les courants peuvent être forts même par mer plate et la houle très marquée. Attention au petit déjeuner…Le retour à la palme est long!