Moi, j'ai la mienne !!!!

La Fédération Chasse sous Marine Passion propose depuis quelques années une licence de chasse sous marine à un prix défiant toute concurrence.

Avec cette petite cotisation en plus d'être en règle avec la loi, vous recevez une carte plastifiée transportable sur votre bouée ou votre planche et vous devenez membre d'une fédération qui oeuvre pour vous, afin que la chasse sous marine reste accessible à tous.

La règlementation dans le Var

DDAM Var (Toulon)
244 avenue de l’Infanterie de Marine - BP 563
83054 TOULON CEDEX
Tél. : 04.94.46.92.00
Fax : 04.94.41.04.16

Station maritime Bandol
Capitainerie du port
83150 BANDOL
Tél. : 04.94.29.47.13

Station maritime Le Brusc
Quai St Pierre - BP 22
83140 SIX FOURS
Tél. : 04.94.34.03.96
Permanence assurée le mardi après-midi et le vendredi matin

Station maritime La Seyne sur mer
Quai de la Marine - BP 13
83504 LA SEYNE SUR MER
Tél. : 04.94.94.82.75

Station maritime Hyères

1 avenue Docteur Robin
83400 HYERES
Tél. : 04.94.38.68.44
Fax : 04.94.38.32.03

Station maritime Le Lavandou
Capitainerie du port
83980 LE LAVANDOU
Tél. : 04.94.71.13.09

Station maritime Saint Tropez
Quai Ouest
83992 SAINT TROPEZ CEDEX
Tél. : 04.94.97.02.72
Fax : 04.94.97.05.28

Station maritime Saint Raphaël
Port Santa Lucia - BP 183
83701 SAINT RAPHAEL CEDEX
Tél. : 04.94.95.11.79

 

Interdiction toute l'année

 

  1. station maritime de Saint Mandrier
  2. de la pointe de Sainte Elme à la pointe de Marégau, de la renardière au Cap Cepet (voir la carte)

  3. station maritime de Giens : île de Porquerolles
  4. de la pointe Prime à la pointe de Béarlies (voir la carte)

  5. station maritime des Salins
  6. île de Port-Cros et les îlots de Rascas et de la Gabinière (voir la carte)

    île de Bagaud et les îlots constituants les parcelles cadastrales 391 et 392

    Eaux entourant ces îles et îlots jusqu’à une distance de 600 mètres de leurs côtes

  7. station maritime de Saint -Tropez

    dans une zone littorale de 500 mètres comprise entre la pointe du Four à Chaux et l’extrémité sud de la pointe de Grimaudeaux entourant l’îlot de la Fourmigues jusqu’à une distance de 100 mètres. (voir la carte)

  8. Cantonnement de Saint-Raphaël (Source : csm.appa.free.fr)

  9. A la demande des pêcheurs professionnels de Saint-Raphaël, un cantonnement de pêche à la hauteur du Cap Roux vient de voir le jour par l'arrêté ministériel du 3 décembre 2003. Extrait de l'arrêté :
    << Art.1 : Un cantonnement est créé sur le littoral de la commune de Saint-Raphaël dans la zone délimitée... (voir la carte)
    Art. 2 : L'exercice de la pêche sous toutes ses formes est interdit sur l'ensemble du cantonnement.
    Art. 3 : L'interdiction citée à l'article 2 est en vigueur pour une durée de quatre années à compter de la Date de publication du présent arrêté. >>

 Du 1er novembre au 31 mars

  1. station maritime de Bandol
  2. de la pointe de deffend à la pointe d’Engravier ainsi que les abords immédiats de l’île Roussede la pointe du chappelin au viaduc de la reppe, limite ouest de la station (voir la carte)

  3. station maritime du Brusc
  4. dans une zone délimitée à l’ouest par l’alignement pointe Nègre et tour Fondue de l’île d’Embiez, au sud par l’alignement tour fondue et feu de la jetée du port du brusc (voir la carte)

  5. station maritime de la Seyne
  6. aux abords des rochers " Les Deux Frères "à 1000 mètres de part et d’autre du Cap Sicié (voir la carte)

  7. station maritime de Carqueiranne et de Giens
  8. golfe de Giens : de la pointe Péno, à l’ouest du port des salettes jusqu’au passe pied, limite des prud’homies de Giens et de Carqueiranne. Presqu’île de Giens : de la limite est du port de la madrague à l’île Longue, de la pointe des morts à la pointe du Sardinier, de la pointe de Terre-Rouge à la pointe du Bouvet (voir la carte)

  9. station maritime de Saint Tropez
    La pêche sous-marine est interdite dans toutes les eaux de la prud’homie de Saint tropez à l’exception des zones suivantes où elle reste autorisée :
    Baie de Bougnon, à l’intérieur de la ligne joignant l’embouchure du ruisseau séparant les prud’homies de Saint-Tropez, au large de la plage de Saint Raphaël à la gare Nartella
    Fond du golfe de Saint Tropez , au large de la Tour
    Baie des Canoubiers, à l’intérieur de la ligne joignant la pointe St Pierre au cimetière de St Tropez
    Anse de Pampelonne, à l’intérieur de la ligne joignant la pointe Piret à la pointe Bonne Terrasse. (voir la carte)
    Baie de Brianda, à l’intérieur de la ligne joignant le Cap Taillat au Cap Lardier.
    Baie de Cavalaire, à l’intérieur de la ligne joignant la pointe Andatti à la pointe Cavalaire (voir la carte)

 

Espèces protégées

Le Mérou brun
Littoral méditerranéen
Arrêté préfectoral du 2 avril 1993 Epinephelus marginatu

 ImageLe mérou brun, Epinephelus marginatus, est le mérou le plus répandu en Méditerranée, qui en compte huit espèces.Poisson emblématique des fonds rocheux méditerranéens, ce serranidé se retrouve aussi en Atlantique, du Portugal jusqu'au Cap. Il est également signalé au Brésil.
Epinephelus marginatus peut atteindre une taille de 1,20 m pour un poids de 40 kg. Réputé sédentaire et territorial, il affectionne les fonds rocheux littoraux riches en abris.

Le développement sexuel est de type hermaphrodite successif protérogyne et l'inversion sexuelle se fait sur les côtes tunisiennes, à partir de 9 ans. La maturité sexuelle (5 ans) est tardive. La longévité potentielle de l'espèce est grande (50 ans) et son taux de croissance faible.

La période de ponte a lieu en juillet-août au sud du 41°5 de latitude nord. Cependant, la présence sur nos côtes, depuis quelques années, de juvéniles pesant environ 10 grammes semble montrer que l'aire de reproduction de l'espèce s'est étendue vers le nord.

Tous ces paramètres font d'Epinephelus marginatus une espèce à risque sur le plan des effectifs de population. A tel point qu'aujourd'hui, une évidence s'impose: le plus populaire des poissons de nos côtes est devenu bien rare.

Où sont passés les mérous? Sont-ils partis? Sont-ils descendus vers de plus grandes profondeurs pour des raisons de sécurité ou faut-il considérer plus simplement que la population du nord de la Méditerranée, décimée par les effets conjugués de la pêche, de la chasse et de la pollution est en voie d'extinction?

La Posidonie
Protection nationale
Arrêté du 19 juillet 1988 Posidonia oceanica

Image De la famille des Zosteracées, la Posidonie est une Phanérogame marine (plante à fleurs) qui forme ces curieuses pelotes de fibres parfois bien arrondies par le balancement de l'eau et que la mer rejette sur le rivage.Les prairies de Posidonies sont la référence des herbiers méditerranéens en matière d'habitat. Lorsque des espèces de poissons ou d'invertébrés sont situés en zones mixtes ou en herbiers, c'est bien de cette plante marine dont il s'agit. Les lanières vertes qui mesurent en moyenne 40 cm de haut ont un rôle protecteur pour d'innombrables espèces en leur servant d'abri ou de lieu de ponte.
Grâce à ses pigments chlorophylliens et à son étendue, la Posidonie produit une quantité considérable d'oxygène. Sa régression pourrait avoir de lourdes conséquences sur l'équilibre naturel si les mesures de protection ne sont pas respectées. Sa croissance est très lente et elle est constamment exposée aux risques de pollution, aux engins de traîne ainsi qu'à la modification des courants marins causée par les constructions qui aménagent le bord de mer.

L'Oursin Diadème
Protection nationale
Arrêté du 26 novembre 1992 Centrostephanus longispinus

Image Les oursins diadèmes, uniquement des oursins tropicaux des Antilles ou de la mer Rouge ? Non il existe en Méditerranée une espèce d'oursin diadème, peu connu des plongeurs à cause de sa rareté. Pourtant il est difficile de le confondre avec une autre espèce : il possède de très longs piquants, 10 cm ou plus, pour un test de 6 centimètres de diamètre; il s’agit de Centrostephanus longispinus, littéralement l’oursin aux longs piquants.
Bien que présent partout en Méditerranée (Adriatique compris), il est tout de même peu fréquent de le rencontrer en plongée sur nos côtes. Comme tous les oursins de sa famille, les Diadematidae, il préfère les eaux chaudes, il est donc plus commun dans la partie orientale de la Méditerranée. Il est également abondant sur les petits fonds de l'Atlantique oriental (Mauritanie par exemple). Il est signalé le plus souvent sur la roche, à partir de 15 ou 20 m, mais il lui arrive de faire une escapade dans l'herbier de posidonies, ou même de s'installer sur un fond vaseux, bien loin de la surface, vers 200 m.
Devant la rareté de Centrostephanus le long des côtes françaises et des risques possibles de ramassage inconsidéré par les plongeurs (oh le beau souvenir !), cet oursin a été classé comme espèce protégée en novembre 1992 : son ramassage est désormais interdit. Si vous le rencontrez, il faudra juste l’admirer des yeux ou ne garder qu’une photo-souvenir. Mais ne garder pas cette observation pour vous seul(e), faites nous en part. Vous contribuerez ainsi à faire progresser les connaissances sur cette espèce encore mal connue.

La Datte de mer
Protection nationale
Arrêté du 26 novembre 1992 Lithophaga lithophaga

Image "La Moule perforeuse" est une espèce protégée.

La Datte est une moule à la coquille allongée de couleur brune. Son nom de "Moule perforeuse" lui a été attribué à cause des galeries qu'elle creuse dans la roche calcaire en sécrétant une substance acide.
Elle peut atteindre 8 à 9 cm.
Très appréciée, cette espèce a fait l'objet d'un ramassage abusif. Son prix de vente élevé a conduit certains pêcheurs à utiliser des moyens de récolte destructifs pour l'habitat rocheux.
La consommation de la Datte de mer est interdite en France depuis 1992.

La Patelle géante
Protection nationale
Arrêté du 26 novembre 1992 Patella ferruginea

Image Noms communs.
Français : arapède (patelle) ferrugineuse, arapède géante; Anglais: ferreous limpet; Espagnol : lapa ferrugínea.

Grande espèce d’une taille de 5 à 7 cm, qui peut atteindre plus de 10 cm. On la reconnaît à sa taille importante et aux grosses côtes (30 à 50) bien saillantes de la coquille. Celle-ci est très épaisse et solide, rarement attaquée par les balanes qui parfois la couvrent. La coloration est caractéristique, avec des bandes beige clair concentriques très visibles en forme d’étoile (plus marquées chez les jeunes individus) au niveau des côtes et séparées par des bandes noires.

Les patelles sont inféodées à la partie inférieure de l'étage médiolittoral des endroits battus par les vagues, juste au dessous des Chthamalus (balanes) et légèrement au dessus de l’algue calcaire de Lithophyllum lichenoides (voir fiche) dans une bande horizontale très étroite (50-80 cm de largeur). Les plus jeunes individus peuvent parfois s’installer sur la coquille des adultes.

La Grande nacre
Protection nationale
Arrêté du 26 novembre 1992 Pinna nobilis

ImageLa grande nacre, également appelée "jambonneau", est le plus grand bivalve (Mollusque, Eulamellibranche) de Méditerranée et c'est ce qui a, en grande partie, contribué à sa raréfaction. On la trouve en France principalement autour des îles méditerranéennes (Iles des Embiez, de Bendor, d'Hyères, de Lérins, Corse), en Sardaigne, sur les côtes yougoslaves, nord-arfricaines etc...

Pinna nobilis peut mesurer jusqu'à 90 ou 100 cm. Sa coquille, dont le bord antérieur est arrondi, est de forme triangulaire, effilée vers le pied et présente des excroissances calcaires sur toute sa surface. Avec le temps, elle se recouvre presque entièrement d'une foule d'organismes (algues, éponges, vers, ascidies, bryozoaires, huîtres...) qui lui procurent un parfait camouflage. Notre nacre a même un locataire à l'intérieur de sa coquille : un petit crabe, le pinnothère. La face interne des valves est recouverte de nacre, surtout vers le pied, ce qui lui a valu son nom.

Autrefois abondante dans toute la Méditerranée, elle est maintenant devenue rare sur nos côtes. Cette régression des populations, surtout depuis une trentaine d'années en Méditerranée nord-occidentale, est en partie due au vieillissement des populations et au mauvais recrutement (arrivée de jeunes)qui ne le compense plus. Outre la mortalité par prédation, l'homme a sa part de responsabilité dans cette régression. En effet, le prélèvement abusif par les plongeurs, le mouillage et le chalutage pratiqués à faible profondeur qui détruisent leur écosystème, et les polluants chimiques entraînant l'extermination des larves sont autant de facteurs qui entraînent la raréfaction de l’espèce. Afin de pallier en partie à ce problème, Pinna nobilis et sa cousine Pinna pernula sont classées espèces protégées depuis 1992.

La Grande Cigale
Protection nationale
Arrêté du 26 novembre 1992 Scyllarides latus

Image La Grande Cigale fait partie des espèces protégées.

Moins connue que la Cigale commune "Scyllarus arctus", la Grande Cigale peut atteindre 45 cm de long et présente un mode de vie similaire. Son activité est nocturne et le jour, elle se tient à l'abri de la lumière dans les cavités des fonds rocheux et les grottes.
Les Cigales de mer sont carnivores.
Sa chair est très estimée, sa renommée à été l'objet de pêches abusives. Son aptitude à la reproduction n'a pas compensé la surexploitation qui a fait de ce crustacé une espèce rare.

Autres Espèces protégées

La Tortue Caouanne
Protection nationale
Arrêté du 17 juillet 1991 Caretta caretta

Le Phoque moine
Protection nationale
Arrêté du 28 février 1991 Monachus mùonachus

Les Cétacés : BALEINES A FANONS (Mysticètes)
Protection nationale
Arrêté du 20 octobre 1970

DAUPHINS Le Rorqual commun Balaenoptera physalus
Le Petit Rorqual Balaenoptera acutorostrata

Le dauphin commun Delphinus delphis
Le Marsouin commun Phocoena phocoena
Le Dauphin bleu et blanc Stenella coeruleoalba

 Espèces en danger ne bénéficiant pas d'une protection légale:

 

L'Algue du trottoir

Lithophyllum lichenoides

Les cystoseires

Cystoseira zosteroides

L'Astérine d'herbier

Asterina pancerii

L'hippocampe

Hippocampus hippocampus

Le corail noir

Gerardia savaglia

Les Porcelaines

Erosaria spurca
Schilderia achatidea
Cypraea lurida

Les Tritons

Charonia tritonis
Charonia lampas

La Tonne

Tonna galea

Réglementation Pêche sous-marine

Réglementation de la Pêche sous-marine

La souscription d'un contrat d'assurance en responsabilité civile pour la pratique de la pêche sous-marine de loisir est obligatoire.

Il faut avoir au moins 16 ans pour pratiquer la pêche sous-marine. une déclaration d'activité auprès des affaires maritimes est nécessaire dans le cas où le pratiquant n'est pas affilié à une fédération sportive agrée pour la pratique de cette activité.

Il est interdit aux pêcheurs sous-marins :

- d'exercer la pêche sous-marine entre le coucher et le lever du soleil ;

- de s'approcher à moins de 150 mètres des navires ou embarcations en pêche ainsi que des engins de pêche signalés par un balisage apparent ;

- de capturer les animaux marins pris dans les engins ou filets placés par d'autres pêcheurs ;

- de faire usage d'un foyer lumineux ;

- d'utiliser, pour la capture des crustacés une foëne ou un appareil spécial pour la pêche sous-marine ;

- de tenir hors de l'eau un appareil spécial pour la pêche sous-marine ;

- il est interdit de chasser en plongée avec bouteilles ;

Tout pratiquant doit signaler sa présence au moyen d'une bouée permettant de repérer sa position.

Pour plus de renseignements...

Maille des captures

Les captures doivent respecter les tailles minimales autorisées aussi bien dans le cas des poissons que des crustacés ou des coquillages. Il peut arriver que les tailles retenues soient différentes d'une région à l'autre; c'est pourquoi il convient de se renseigner auprès des services des affaires maritimes qui donneront toutes les informations réglementaires utiles en la matière.

  • la pêche de l'oursin est interdite sur tout le littoral de la Méditerranée du 1er mai au 1er septembre.
  • les captures doivent respecter les tailles minimales autorisées aussi bien dans le cas des poissons que des crustacés ou des coquillages.

 

ESPÈCES

TAILLES (cm / kg )

ESPÈCES

TAILLES (cm / kg )

* POISSONS

Bar commun

25

Baudroies

30

Cardine à 4 taches

20

Daurade royale

20

Maquereau commun 

22

Maquereau espagnol

15

Merlu 

20

Mulets ou muges

20

Pagre commun 

20

Raie

36

Sars 

15

Sole 

20

Thon rouge 

6,4 kg

Aloses

30

Lamproie marine

27

Anguille, (civelles exclues)

(1)

* CRUSTACÉS

Crevettes grise et rose

3

Crevette rouge

12

Langoustes rouge et rose

21 (2)

Etrille

5

Araignée de mer

12

Homard

23

* MOLLUSQUES ET AUTRES ANIMAUX MARINS

Coque ou Henon

3

Coquille Saint-Jacques

10

Huître Creuse

6

Huître plate

6

Moule

4

Olive

2,5

Oursin pêché en mer

5 (3)

Palourde commune ou grise

3,5

Palourde bleue

3

Palourde des Philippines

3,5

Palourde jaune ou clovisse

3

Palourde rose

3,5

Pétoncle

4

Praire

4

Tellines

2,5

Vénus

2,8

(1) La taille marchande des anguilles devra être telle qu'on en compte moins de 22 au kg (arrêté ministériel n°2860 du 31 juillet 1969
(2) Longueur totale
(3) Piquants exclus et dans la limite de 4 douzaines par personne : ramenée à 3,5 cm pour les oursins pêchés en étang.
template joomlatemplate joomla gratuit
2017  Spearboy   globbers joomla templates